De Tout et de Rien de Marieswiss

17 mai 2018

Maman

Libérée de la prison qu'est cette foutue maladie, Elle est partie rejoindre les étoiles. Apaisée est le mot qui me revient pour ce qui me concerne, la sachant ainsi dans la paix de l'éternité.

Ce fut pour moi presque simple de la voir, même si beaucoup de moments me revenaient de toute cette longue période en EPAD. Grâce à la bienveillance remarquable de l'homme de l'art ultime Elle a pu être revêtue de la robe qu'Elle portait avec fièreté et plaisir.

Le mot bienveillance m'est revenue plusieurs fois au sujet des  personnes chargées de nous accompagner dans ces moments d'Adieu. 

La grève des transports n'a pas facilité les décisions y compris pour la famille. Ma petite soeur, pour traverser la France, a passé sa journée sur les chemins puis a dû rejoindre Genève pour prendre un avion le lendemain même.

Annulant mon voyage en Andalousie prévu de longue date, j'espèrais reprendre mes esprits en Provence avec du soleil et du ciel bleu.... je n'ai pas eu le temps escompté.

Comme on est bizarre. Cet après midi je passe à proximité de l'établissement: " En revenant, je passe vois Maman"!

Posté par marieswiss à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 avril 2018

Surprise surprise

A une copine psychiatre: "Qu'est ce que les psy pensent de Macron?"

Un temps d'hésitation, puis ça fuse: "elle est une grande pédophile qui l'a empêché de devenir adute. Il lui manque tout un pan de l'adulte. Un psychiatre italien a expliqué ses failles entre les deux tours l'an dernier" 

https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s
https://www.dreuz.info/2017/09/15/le-comportement-demmanuel-macron-est-conforme-a-lanalyse-du-psychiatre-italien-adriano-segatori/

Je suis scotchée et me rends compte que d'autres professeurs ont eu de graves ennuis , l'une s'est même suicidée tant les pressions médiatiques et judiciaires ont été terribles. (Gabrielle Russier:   https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sexualite/gabrielle-russier-et-christian-rossi-aimer-a-en-mourir_1811264.html ) Et étrangement dans ce cas  nada, nothing, rien du tout... sauf qu'ils sont à l'Elysée.
Il a fait comprendre qu'il est elle , elle est lui. Or les gens qui ont voté pour lui n'ont pas voté pour elle!

Une interview récente a été orchestrée dans un lieu de luxe avec deux "journalistes" qui ont tellement fait le show qu'on avait une empathie pour l'interrogé. Or j'apprends que l'un des deux a fait l'apologie des crimes perpetrés sur les  athlétes israeliens à Munich en 1972. 

Alors je n'y comprends plus rien de notre vie sociale française!

14 avril 2018

Qu'est ce à dire que la Parité? Où sont passées les femmes journalistes?

Je me demande toujours ce que signifie Parité. Je n'apprécie pas cette obligation de voter pour un sexe et pour l'autre. ON a voté pour un couple aux départementales. J'ai détesté car je n'apprécie pas de voter pour quelqu'un pour lequel je ne voterais pas  sur son nom donc sa personnalité et son engagement.

Récemment nous avons voté pour les conseillers ordinaux au conseil de l'ordre des médecins. Il fallait encore une fois voter pour un couple. Quelle difficulté pour faire confiance aux deux alors qu'après leur élection ils fonctionneront en individuel. J'ai encore détesté.

Notre grand Maitre de la France envahit les médias tous azimuts aussi bien pour les réformes...(il y en a tellement que la contestation se neutralise!!), que pour ses rencontres avec les journaleux.

Lui qui se passait des journalistes, les considérant comme quantité négligeable après son élection (avant, il suffit de retrouver les émissions de BFMTV!!!) , n'en finit plus de vouloir répondre à leurs questions (enfin aux questions soufflées par la maison mère, vraisemblablement)

Je note qu'il a choisi des mâles en rapport avec l'âge de son épouse. Doit-on apercevoir  une explication à l'absence de femme journaliste.
Serait ce en creux un respect pour le travail des journalistes femmes????

Posté par marieswiss à 22:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 février 2018

Ski

Il y a des lustres que je n'ai pas fait du ski alpin... Etudiante j'avais peur de rien, les noires ne m'impressionnaient que lorsqu'il y avait de la glace et alors je rejoignais gentillement une bleue.
Demain je pars dans les Alpes du sud que je ne connais pas chez des  amis. Nous ferons du ski de descente. Ici je fais une fois par an une journée de ski de fond mais je ne vais pas être gaillarde sur les pistes avec ces parisiens qui se croient tout permis et à plus forte raison quand ils ont chaussé des spatules.

J'ai arrêté parce qu'ayant eu les trois Numbers en quatre ans , j'avais du mal à m'imaginer les habiller (45 mn pour les trois ) faire la queue aux tire fesses , faire le nécessaire quand l'un ou l'autre aurait eu un besoin physiologique à satisfaire dans le froid et la foule, avoir l'eau  ou le gateau dans un sac et surveiller l'un et l'autre ... Bref j'ai un peu fui les problèmes. Les Numbers sont persuadés que je ne voulais pas qu'ils skient car j'avais peur qu'ils se blessent.
Comme quoi les enfants ont une imagination qu'ils entretiennent entre eux et qui les fait déborder de la banale réalité.

Pourtant il faut être à l'affût de leur interprétation!!!

Posté par marieswiss à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2018

Deneuve ou Fraisse

Voilà par ces termes qu'un oncle de plus de 90 ans très brillant, cultivé, délicat (!) me pose une question.
Comme je ne sais pas ce qui lie ces deux femmes il me donne son explication. Je sens par ses propos qu'il n'apprécie pas les termes du texte de  Madame Fraisse quand au comportement des hommes avec les femmes.
Comme je n'ai pas lu les deux argumentaires de ces dames, je me contente de mon avis, à savoir:
Quand une femme est sujet rien ne me dérange. Quand elle est objet, alors il y a nécessité de porter plainte.
J'ai ajouté qu'il y a un pendant féminin à la recherche de l'homme objet.... j'en ai rencontré autour de ma profession!!! Et des copains sont tombés dans le piège.

Pas facile pour la justice quand c'est parole contre parole.... sauf quand il y a plus d'une plaignante.
J'ai toujours eu de la chance ayant eu la force mentale de renvoyer les goujats à leur fumier.
Je sens bien que le vieil oncle fait la différence entre femme et corps de femme. Je lui ai signifié que cela faisait un tout!!!
Il y a encore du travail et rien n'est jamais gagné quant à la condition de la femme. Pour un rien ça peut déraper. L'histoire et même la contemporaine nous le rappelle

Posté par marieswiss à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 janvier 2018

Petite nenette

Parce que je fais de l'accompagneemnt scolaire et que j'y prends plaisir, il m'arrive de vraiment m'amuser.

Petite nenette est dyslexique, je l'aide depuis son redoublement de CP . Elle est en 6eme. Elle a pris anglais comme langue. Certes langue facile au niveau grammaire mais combien compliquée au niveau de la lecture de lettres bien différentes du français.

Je decide qu'elle va être douée en oral (naturellement très intelligente car je l'avais remarquée dès le CP quand elle tenait à jouer à la peitte souris sur le bureau pendant que je faisais travailler les maths à son frère plus agé. Elle répondait avant son ainé sans avoir eu l'explication pendant le temps de classe!)

Je lui annonce donc en début d'année que nous ferons chaque semaine ensemble 12 minutes (pourquoi 12? je n'en sais rien!!) de l'anglais mais UNIQUEMENT en oral. Elle n'est pas d'accord mais en même temps elle sait me faire confiance. Les 12 minutes sont un peu galères, elle n'a pas d'énergie, elle n'a pas envie , bref ça petouille sérieusement.
L'autre jour elle m'annonce que pour les devoirs à faire il y a de l'anglais écrit. Et je décide d'inverser  les rôles . Je m'amuse à l'imiter quand nous travaillons l'oral. "Si, il faut faire les exercices; viens on va avancer, ..." puis elle utilise les mêmes arguments que moi. Je joue le jeu à fond en insistant sur mon ras le bol de travailler l'anglais par écrit etc...., du coup elle bosse très bien . Elle arrive même à progresser dans l'oral.

Super, elle ne s'est pas rendu compte que je jouais un jeu pour la destabiliser et renverser les rôles. Il n'y a qu'un précepteur qui peut se permettre d'agir ainsi avec l'élève. Je ne vois pas le prof jouer le cirque que je me suis imposée!!

Posté par marieswiss à 23:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 janvier 2018

Pantalon , jupe

Une jeune femme est décédée à la suite de son accouchement . J'étais en responsabilité. Pendant des mois je ne fus pas bien . Je me demandais toujours ce que j'aurais pu faire pour qu'elle soit encore auprès de sa petite fille. Pour avoir la ou les solutions je suis allée à tous les congrès y compris le congrès mondial de la spécialité. Je n'avais toujours pas de solution. Mes collègues étaient attentifs à moi. C'étaient vraiment sympa de leur part. 

Je me savais "pas coupable". L'anapath a donné un diagnostic qui affirme que le pronostic était quasiment celui qui est advenu mais je me disais "puisqu'elle était vivante quand je suis intervenue, j'aurais dû pouvoir la sauver".

Bien sûr il y a eu la convocation à la police avec un commissaire qui avait très bien travaillé son questionnaire. Je n'ai jamais été inquiétée par qui que ce soit et encore moins par le mari. J'etais ma propre accusatrice en quelque sorte.
Un jour, une inf' que je croise très rapidement dans un couloir me dit " Marieswiss vous n'êtes pas coupable". C'était 6 mois après le drame. C'est fou comme cela m'a fait du bien et je fus "guérie". J'ai accepté la situation même si elle était dramatique pour le mari et la petite fille.

Je découvre alors , que je peux remettre des pantalons. Tous les jours je ne pouvais choisir comme tenue que des jupes!!

Je me demande encore pourquoi!!!!

23 janvier 2018

Parlons sous!!

Hier j'apprends qu'une dame quii a peu travaillé dans sa vie pour gagner des sousssss mais a beaucoup aidé son mari par sa présence à ses cotés et a élevé leurs enfants ne gagne qu'environ 700€ par mois.

Et les APL qui diminuent et la CSG qui augmente et les mutuelles qui augmentent et.... et ....

Je me pose la question de savoir comment elle paye ses frais fixes actuellement indispensables pour avoir une vie "normale" de la vraie normalité et pas de celle de ceux qui ont un RSA de Luxe et qui sont si nombreux. Par exemple: comment payer une complémentaire de santé à près de 100€  par mois pour être correctement assurée puisque la sécurité sociale se défile au fur et à mesure des élections présidentielles et des ministres de ceci et de cela. Eh bien elle ne peut pas. Par chance elle a un frère qui discrêtement paye mensuellement la somme. Est ce "normal"?

Elle gagne trop pour être à la CMU. Les bras m'en tombent. Qui bénéficie de ce privilège???? Je suis plutot fachée car aux consultations ceux qui poussent cette carte dès le début finissent par m'irriter! 

Il semblerait qu'il faille n'avoir pas travaillé et pas vécu en France pour être privilégié. 
Je ne dois pas être assez intelligente pour comprendre les ressorts sociétaux de notre "bonne" France qui sous-tendent les décisions de nos ronds de cuir bien chauffés et installés (voir le dernier "capital")

Quand je dis que le coeur de la politique est "A qui je pique des sous et A qui j'en donne".....

Posté par marieswiss à 21:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 janvier 2018

Petit bout d'Homme

Quand L'Homme est parti à jamais le petit bout d'Homme était dans le ventre de sa maman. Le sfuturs parents avaient eu la gentillesse de nous prévenir de leur bonheur

Petit Homme est né au printemps . Je me souviens être allée le voir à sa naissance et toutes les larmes de mon corps ont cheminé avec moi dans le train. Ensuite je ne me rappelle de rien . Un jour , il marchait.

Il ouvre de grands yeux bleus sur la vie

En Juin sa  nounou est en vacance et les parents me demandent si je peux venir m'occuper de leur deux bambins. J'écourte mon voyage en COrse pour jouir de ce plaisir.

Un après midi nous nous retrouvons avec ce petit bout

" tu es toute seule dans ta maison"

"oui, tu es déjà venu et tu as vu que j'étais toute seule"

"mais tu as toujours été toute seule?"

SOn insistance me declenche l'émotion et je reponds "'excuses moi mais en ce moment je ne peux  pas t'expliquer pourquoi je ne peux pas te repondre"

Ses grands yeux me regardent un moment avec intensité comme si dans sa petite tête il comprenait ce qu'était la discrétion , le respect et la liberté de l'autre. Puis il va chercher un livre que je puisse lui lire.

Number One ,  NUmber Three , leur famille et moi nous donnons rendez vous au musée du train à Mulhouse. Comme les Number 3 sont toujours en retard de façon conséquente nous préférons entrer. Soudainement alors que j'observe un train, j'entends "Mais c'est ma mamie!" et je découvre mon Petit bout d'Homme avec ses yeux tout étonnés de me voir là.

Pour le nouvel an ils font un bref passage et tout de suite Petit Homme a remarqué "-Tu as changé de coiffure! "

Mais oui, j'avais mis une  grosse pince pour tenir mes cheveux mi longs façon chignon. IL voit tout et il le dit . Sa soeur voit , regarde intensément mais ..... je crois qu'elle n'ose pas dire ce qu'elle pense. Comment lui donner confiance en elle, la clé d'une vie harmonieuse?

Lundi son papa m'appelle et me raconte

Hier soir les enfants se sont couchés à l'heure habituelle lors de la période scolaire. Soudainement un petit bruit dans les escaliers et petit bout d'Homme est là à la fois souriant mais en même temps embrumé.

"Qu'est ce qui se passe .....?"

"Je ne veux pas dormir parce que si je dors je devrai aller à l'école quand je me réveillerai"

Ils ont des logiques fabuleuses. J'adore. Je me suis tellement délectée de celle de mes Numbers

Posté par marieswiss à 21:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 janvier 2018

les rites

Que Noel et nouvel an soient des fêtes acceptées socialement (peut être temporairement????) fait partie des rites qui rythment notre existence de français.

Voilà qui donne des repères tant dans notre société que dans nos vies  ou dans nos relations familiales , filiales.

Quand un drame arrive ce sont des moments qui, à la fois, nous  restructurent mais en même temps nous envoient des élans de chagrins.

J'aime les rites , ils me donnent une forme de stabilité  comme s'ils me ramenaient dans la vie puisqu'ils paraissent immuables (même si je sais que la société est très labile).

J'ai toujours continué avec Noel,  beaucoup moins fortement avec  d'autres événements annuels. Il me semble que c'était un moment qui pouvait donner coeur et structure aux relations d'adultes des Numbers malgré leur vie familiale .  Que la maison ne soit pas encore vendue est peut être aussi un élément participant au plaisir qu'ils éprouvent à se retrouver ici.

J'aime les rites je les ai toujours aimé, ils rythment nos vies c'est peut être ma manière de rester une petite fille.

 

Posté par marieswiss à 22:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,