Surprise à la mi-décembre , chez les parents de Sarah, nous sommes. Mon homme apprend que leur fille part deux semaines au Brésil, dont elle est amoureuse. Il décide sur le champ de m'offrir ce séjour si S. est d'accord de me mettre dans ses valises. Appelée immédiatement elle n'a pas beaucoup d'autres choix que de répondre qu'elle sera très contente de m'accompagner.

C'est donc l'introduction de 15 jours passés entre Rio, Natal, Pipa et la montagne après Pétropolis avec une belle nenette, super disponible, parlant parfaitement le portugais façon brésilienne, attachante et quel doux sourire!

Un enchantement

La baie de RIO vue de terre , de mer, de hauteur, de face, de jour , de nuit, sous le soleil, sous la pluie , dans la brume, sous l'orage , au coucher du soleil est une pure merveille.

J'ai découvert que cette destination n'était pas si touristique que mon imaginaire me le faisait penser. Quel dommage pour ceux qui ne la connaissent pas et quel bonheur pour les initiés!

De retour couleur pain d'épice tout autour d'un maillot une pièce à la différence de TOUTES les brésiliennes, j'ai les yeux encore émerveillés . J'ai été formée à  la recette de la caipirinhia (voir à la fin) pour laquelle je ferais des excès, j'ai appris  quelques mots de portugais "bon djié" bonjour, "bouan noïchté" dès qu'il fait nuit ou "bouan tardèch'" pour l'après midi et  ceux qui me sauvaient de toutes situations : "nao falo portugèz' " je ne parle pas le portugais. Sinon je pouvais me débrouiller en anglais et une fois en allemand pour discuter le prix des citrons verts! J'ai fait connaissance de personnes attachantes: Patrick en est l'exemple suprême.

Patrick à   RIO VOYAGE peut vous concocter des voyages d'une très grande attention et au mieux de leur densité pour vous permettre de découvrir une des merveilles du monde.

Si la caipirinhia vous tente , ce dont je ne doute pas, voici le moyen de vous faire plaisir même sans la baie de RIO (j'ajoute des photos quand je deviens plus performante avec l'outil...)

    ingrédients: un citron vert par personne, une cuillère à café de sucre, de la cachaça (alcool de  canne), des glaçons.

    matériels: un couteau , un plan de travail qui garde le jus, un shaker, un récipient rond et un pilon petite taille, un verre façon verre à wisky par exemple

- Couper le citron vert en petits morceaux de 1 à 1,5 cm de plus grande dimension mais de 2mm d'épaisseur

- Les placer dans le récipient rond pour y être écrasés un peu avec le sucre, placer le résultat dans le shaker avec  1cm de hauteur de cachaça deux ou trois glaçons.

- Fermer secouer comme un pro des bars. Servir dans le verre et ajouter une paille.

Vous verrez, le consommateur ira jusqu'à la dernière goutte en aspirant tout, et du coup, il fait des bruits particuliers puisque la paille aspire aussi de l'air....

Bonne dégustation

en se souvenant qu'abuser de l'alcool nuit à la santé

Un grand MERCI à mon homme et bien sûr à Sarah

La lecture de "Rouge Brésil" est intéressante. Son auteur est actuellement ambassadeur de France au Sénégal