Ce soir j'ai fait une course ultime et indispensable . Je devrais dire: c'était la condition nécessaire et suffisante car rien d'autre n'avait d'importance et pourtant je l'avais oublié en préparant le sac.

Ce WE nous partons  faire une semaine de vélo très facile puisque le long du canal du Rhône au Rhin.   Nous sommes dans le sens  de la descente. J'en conclus que je n'aurai pas beaucoup d'effort à faire à l'aller, au retour, je serai entrainée!.

MAIS car il y a un mais (à dire vrai, c'est fréquent avec moi). Lors d'une précédente expérience, les conséquences sur mon postérieur étaient telles que je marchais comme un marqueur de buts au foot c'est à dire genoux bien écartés pour éviter d'accentuer la douleur. Vous avez compris, j'avais le postérieur en compote. Je me suis même retrouvée chez le gynéco c'est dire!!! ( et uniquement à cause du vélo!!! je vous vois venir)

selleBref, mon postérieur étant devenu sacré, une selle à sa mesure était donc une priorité. Mon vélo crâne à présent , très fier de ménager le siège sportif qui va me supporter pendant ces nombreuses heures.

Maintenant je suis prête à tout affronter, pluie, soleil chaleur, vent.... et ce à quoi je ne m'attends pas! ....    si c'est sympa!