Mr_AlzheimerMonsieur (car c'est bien sûr un mec qui a décrit cette merde de maladie Altzheimer) c'est bien joli d'avoir mis un nom sur un ensemble de symptômes mais nous, maintenant, on fait quoi, comment, quand...?

Son nom est connu du monde entier. On est presque content de pouvoir mettre un nom sur des signes qui sont destructurants pour le malade et son entourage. Ensuite on nous révèle qu'il n'y a pas de traitement efficace. Ca nous fait une belle jambe. A qui me direz vous? Je réponds aussi bien au malade qu'à ceux qui l'aiment.cellules

Je dois être très influençable parce que quelques heures avec ma mère et je ne sais plus comment je m'appelle. J'en viens à me dire que c'est moi qui en suis atteinte. Il y a une sorte de schyzophrénie chez elle. Elle est deux personnes en une. L'une qui a une logique précise et l'autre qui virevolte pour tenter de se positionner malgré la perte de répère qu'est cette mémoire   défaillante pour les faits plutôt récents.

nicolasvadotPour donner corps à ma remarque je citerai une expérience dans la famille: Il a près de 95 ans, il est en maison de retraite. En visite, son fils ainé et son épouse (qui a tenté de le garder auprès d'elle aussi longtemps qu'elle a pu..mais à 87 ans ... être vaillante de jour comme de nuit tient de la gageure impossible à tenir à moins d'y perdre son reste d'énergie). Il demande à son épouse de rentrer le foin parce qu'il va pleuvoir. Une nouvelle fois stupéfaite devant l'incongruité de la phrase, elle lui rappelle qu'il y a longtemps qu'ils n'ont plus de bêtes et qu'il a eu un autre métier. Il insiste. Son fils prend la parole: Papa ne t'inquiète pas, tout est en ordre et bien rentré, je m'en suis occupé. Il réfléchit et dit: "dans cette histoire il y en a un des deux qui ment"

Cette maladie est impressionnante par son coté sournois. Cette semaine était l'anniversaire de madame mère. Nous sommes au restaurant. Tout s'est très bien passé. Toute pimpante et souriante (avec les autres , moi j'ai droit à des remarques acerbes , désobligeantes , désagréables ) elle présente bien,  répond aux questions mais pour moi qui connait le problème, je remarque ses réponse bizarres pas tout à fait en rapport avec la réalité alors que l'interlocuteur peu attentif prend tout pour argent comptant. Quand nous  partons, la patronne du restaurant qui avait parlé avec elle fut très surprise d'apprendre ce dont elle souffre.

maladie_alzheimer

Dans ses pensées, elle saute ou mélange les générations, je dois parfois lui rappeler que je suis sa fille et qu'elle est ma maman. Ce fut un moment de grande solitude lorsque j'ai fait le diagnostic de sa pathologie. Je me souviens parfaitement du jour , de l'heure, des mots prononcés par elle au téléphone, de toutes les émotions et sensations que j'ai ressenties à cet instant précis.

Il m'a bien fallu admettre que plus jamais je ne retrouverai ma mère puisque ce n'est plus ELLE même si c'est aussi elle avec tous ses souvenirs. Alors j'en profite pour qu'elle parle de son jeunesse , de son enfance ce qu'elle accepte parfois avec plaisir.

Et toujours aucun type de traitement.... ni préventif, ni curatif!