Croire en quelque chose ne signifie pas que ce quelque chose existe. J'en ai encore fait l'expérience récemment. 

A la suite de mes mois d'immobilisation relative (depuis le 11 octobre j'ai passé les 6 mois!) j'avais très très envie de soleil, de bleu, de maillot de bain, de chaleur, de nouveautés, de dépaysement. 

santorinPenser à la Grèce était équivalent de voir le soleil, la chaleur, le bleu tout en étant en maillot de bain. Tout y était! Nous avons donc décidé d'aller en Grèce en Octobre (pourquoi justement en Octobre et pas plus tôt?.... les convocations au tribunal sont péremptoires même si cela ne dure que  10 minutes au plus!). Recherche sur internet:  Maison qui semble sympa sur les photos avec piscine s'il vous plait (je gambergeais sur la réalité des photos!) Un prix un peu cher sans compter que le vol entre Athènes et Santorin nous a couté plus cher que celui entre Bâle et Athènes! (touriste, apporte tes sous!)

Maison conforme aux photos, accueil français, nous n'avons pas mis longtemps à nous sentir chez nous. Puis c'est l'annonce délicieuse: il va pleuvoir ce WE. Jusque là ce n'est pas une cata, il va pleuvoir un peu puis faire beau ensuite. Que nenni: trois jours d'affilé à deux reprises, un temps gris, froid où les pulls et pantalons apportés ne suffisent pas, où nous allumons le four pour réchauffer une pièce. Brr quelle fricasse! Les nouvelles de France? .... il fait très beau!

Le deuxième épisode proche du départ nous met déja mentalement en situation de retour.coucher_soleil

Puis la grève est annoncée très dure pendant deux jours minimum. Nous imaginons partir un jour avant la date prévue et faison vite un début de bagages au cas où. Or  on nous annonce que nous perdrions le bénéfice de nos billets. Nous ne réussirons à obtenir un nouveau départ qu'au deuxième jour après l'arrêt de la grève. Nous allons rester trois jours de plus. Le soleil en a fait la fête!