Quand on a vécu pendant son enfance dans un pays très enneigé, on a forcement un répère de Noel très particulier avec  la couleur blanche et le cooconing auprès du fourneau qui rougissait alors que les carreaux de la fenêtre étaient recouverts de gel.

Passer un Noel sans neige me paraitrait plutot bizarre. Avec peut être le réchauffement de la planète je crois bien que c'est arrivé dans l'est de la France une ou deux fois. Mon repère principal étant en cabale je me retrouve un peu comme un peintre sans ses pinceaux. Vivre un Noël dans l'hémisphère sud doit être surprenant dans mon cas.

Ce matin en ouvrant les yeux direction le ciel et la nature environnante, me voici en pleine forme. Je me souviens parfaitement lors de ma première grossesse j'étais un peu limite déprime au deuxième troisième mois. Un matin j'ai vu la neige , j'ai retrouvé mon enfance et les glissages avec mon bidon à lait car nous nous fournissions au producteur. Pour y aller ou je courais sur le sol sec ou mouillé ou je glissais sur le sol enneigé. De ce jour tout s'est transformé et j'ai repris du poil de la bête pour la suite des événements.

Je me dis qu'il y aura sûrement de la neige pour la visite des jardins de Wesserling que j'ai visités uniquement en été.

La chanson parle d'un blanc manteau , c'est juste car c'est une belle protection pour la nature mais en même temps j'aime mieux "la douce couette en dentelle".