Qui m'aurait dit ce matin que je finirais ma journée en conduisant un "plateau"?

En fin de journée je devais passer dans un hyper de bricolage bien connu qui a tendance d'après  son nom à nous faire penser que le travail de la bricole est aussi simple qu'un coup de baguette magique.

Je devais donc acheter des plaques de plus de 2,20 m de long sur plus de 1,20 . L'Homme m'avait prêté son char qu'il avait soigneusement préparé: les sièges arrières allongés et la barrière antichute du chien en cas de freinage retirée libéraient  un très grand espace.

Eh ben le vendeur a eu des doutes, j'ai dû aller mesurer moi-même dans ce froid sibérien. Décidement il fallait bien me résoudre à lui donner raison. Il veut me prouver que ma journée n'est pas bancale: - un plateau est libre voulez vous le louer?

-J'ai droit  de conduire un tel engin?

-Vous avez votre permis de conduire?

Je me retrouve perchée dans la cabine d'un pick up, dominant la situation. Le chauffage est tellement à minima que mes doigts pleurent de froids. J'ai beau secoué les mains à tour de rôle, le gel voudrait bien pouvoir avoir gain de cause ... puis progressivement le froid se fait moins vif .

J'arrive fière comme un paon. L'Homme lui aussi je crois ..il a levé le pouce.

Bon d'accord cela n'a rien d 'un exploit!