- "Allo, ce soir vous prenez un souper suisse?

- Oui pourquoi?

- Je vous ai préparé un kougelhopf, il sort du four!"

Je ne me le suis pas fait dire deux fois. J'adore le kougelhopf quand il est encore chaud. D'ordinaire les conseils suggèrent d'attendre le lendemain. Moi, je m'enfile une partie de ce délicieux gateau quand il est tout frais , ensuite il me parait sec et avec moins de saveur. 
Celui ci sentait des aromes de fleurs d'oranger, d'alcool, en fait rien n'est ajouté à la recette basique. Je suppose que la préparation fait qu'il est si savoureux déjà par l'odorat. 

Que je parle un instant du souper suisse! Quand les enfants étaient petits avec mes horaires professionnels à rallonge, je devais être hyperorganisée afin d'être disponible pour chaque moment passé à la maison. 

Je ne tenais pas à utiliser ce temps pour la cuisine. Aussi tous les mercredis soirs et les samedis soirs, le repas était simplifié à son maximum pour que chacun y trouve son compte et les enfants n'étaient pas les derniers à apprécier.

Il s'agissait tout simplement pour les petits et moi de prendre un chocolat chaud avec fromage ou jambon ou ??? ce qui nous passait par l'envie. L'Homme lui, préferait prendre ce qu'il trouvait dans le frigo avec un peu de vin rouge. Souvent du pain , du bon saucisson bien dur coupé en fines tranches suffisait à son bonheur. Avec les départs pour les études , nous  nous sommes progresssivement retrouvés à deux mais nous continuons et notre type de repas dit "souper suisse" est connu!!!

Ce soir, nous avons dégusté le fameux kougelhopf mais cette fois un événement exceptionnel est arrivé. 
L'Homme a souhaité prendre un chocolat chaud pour déguster ce présent dans des conditions idéales à savoir  inondé de miel qui lui coulait entre les doigts!

De mémoire , je n'ai JAMAIS vu L'Homme avec ce type de boisson! Quel effet a ce gateau alsacien sur mon parisien!