Parce que prendre des décisions pour madame Mère alors que je ne suis que l'ainée, m'a, à un moment donné, posé question. De quel droit je prenais des décisions qui impliquait le "bien être " de ma mère mais qui allait avoir des répercussions sur ses finances. Frère et soeur pouvaient légitimement me demander des comptes même si à priori " tu es la grande, elle t'a toujours fait confiance, continue!

Je lis dans la presse ces jours-ci qu'une personne se donne le droit d'interpeller l'ONU pour une assoc' pour laquelle elle s'est donné la fontion de présidente pour remplacer la grande Madame Mitterand officielle.

Alors bien sûr je me pose les mêmes questions: où est sa légitimité? - Aucune.

Quand on n'est pas marié , on n'a aucun engagement officiel vis à vis de l'autre et de la société par rapport à son couple.

Quand on n'est pas pacsé on n'a aucun engagement officiel vis à vis de l'autre et de la société par rapport à son autre pacsé, à son couple.

Donc quand on n'a d'autres engagements dans un couple que les apparences, il y a un manque flagrant de crédibilité 

Ce qui me gêne surtout c'est que la maitresse de notre président comme l'appelle certain de ses détracteurs (je crois) c'est ce manque de contrat qui fait qu'elle est libre de tout par rapport à l'état lui même, aux connaissances qu'elle va pouvoir acquérir, à nous qui ne l'avons pas élue.  Quand on a vu comme elle est capable de gérer les événements et de prendre l'état pour une piste de jeu virtuel, quand on lit ses déclarations pour dire qu'elle n'avait pas pris la mesure de la fonction , on peut s'inquiéter.

On va me rétorquer, peut être justement, qu'elle a le privilège du coeur! Mais quand on réclame un baiser sur la bouche pour ne pas avoir un baiser d'amis comme il exécuta avec l'ex, quand on est capable d'obhérer la fonction de celui qu'on dit aimer,  on se dit que d'amour il y a bluff, utilisation.

Quand les décisions sont légitimées, pour moi par une tutelle donc par une forme de contrat, elles deviennent crédibles.