Parce que le parasol centré sur la table de jardin avait fait son temps mais que la table elle aussi donnait de fameux signes de fatigue , j'ai choisi une nouvelle table et chaise en rotin façon actuelle et un parasol au bras deporté.
C'est là que les choses se compliquent car sur les photos tout est beau le ciel est bleu et le temps calme et vos cours de physique vous font croire que vous êtes suffisamment armés pour affronter le moindre des problèmes.
Livraison de l'engin , mise en place, pose de plaque de ciment que j'arrive à peine à soulever et ...un coup de vent , le parasol nous arrive dans la figure au milieu de la séquence thé.

parasol_okPhoto du net

Découverte donc que le poids mis pour tenir la croix de sol est nettement insuffisant. Réflexions de tout genre qui devront répondre à la question : comment malgré un coup de vent faire en sorte que le parasol garde dignement sa place. 

D'abord retenu: creuser le sol, y couler du ciment sur une certaine hauteur, fixer les pieds en croix asymétrique (d'ailleurs), remettre de la terre , du gazon en gardatn accessible le système de fixation du mât pour pouvoir le retirer l'hiver.
Visite d'un copain psychiatre mais plein de bon sens: Réputation de ce sytème : n'avoir une durée de vie que de deux ans , qu'est ce que tu vas t'enquiquiner avec du ciment épais qu'il te faudra enlever en ralant contre ton achat et contre ton choix de faire cette assise.

Donc on revient à une de mes propositions: poser sur la terrasse les croix qui sont fixés par des plaques de ciment et cacher les extrrémités des croix pour éviter que mes petons (car je marche beaucoup pieds nus) se retrouvent blessés par de grande jardinières remplies de fleurs. 

Et voilà .... où est le nouveau problème ??? .... trouver des fleurs basses , qui acceptent le soleil toute la journée, ne demandent pas de l'eau à tout bout de champ à cette période de l'année. Pas trouvées dans les restes des magazins. J'ai réorganisé avec mes plantations antérieures.

Il n'a plus qu'à tenir malgré le vent et vivre  un peu plus de deux ans pour être amorti, le précédent nous avait abrité pendant près de 10 ans , il avait gardé  son étiquette!!! 

Très contents des sièges en rotin plastique! Moi qui mettait toujours un coussin pour mon postérieur, n'en ai plus besoin. L'Homme qui les avait étrennés, m'avait prévenu de l'agréable au niveau de confort fessier!