Hier soir j'étais à une réunion. Le président a pris l'habitude de nous offrir un plaisir lorsque la fin de la réunion approche. Il a bien raison car les sujets sont en majorité scrabreux et la tension de réflexion extrème. 

Ce petit dérivatif change chaque mois.

mirabelleQuand j'ai vu arriver le plateau bien fourni de mirabelles, mes yeux se sont walt-dysneyisés? Vous savez quand les yeux sortent des pupilles et font cinquantes tours sur eux mêmes de bonnes surprises extraverties.

Belles petites presque boules dont les couleurs sont un condensé  de celles automnales en y ajoutant un delicat violet fuschia. Croquer la chair jaune pour faire jaillir dans la bouche le suc delicieusement chaud et sucré me ravit le palais. Depuis que nous avons été obligés (vieillesse) de couper MON mirabellier je suis une campagnarde frustrée. 

Lundi en rentrant j'ai trouvé sur une table un grand plat de mon fruit préféré qui m'annonçaiit sa saison (je l'avais oulblié, elle me semblait plus aoutienne), une amie l'avait déposé ...elle a la clé!

hummmm je m'en régale et n'ai pas le temps d'en fire des confitures il ne reste plus rien comme hier soir..je ne suis pas la seule à partager ce doux plaisir gustatif.