Ils sont discrets, nous ne nous voyons quasiment jamais au vrai sens du terme. Dès le terrible nouvelle avec son épouse ils étaient venus me soutenir. S'il n'y avait pas de mouvement autour de la maison on s'inquièterait l'un pour l'autre.

Ce matin je suis à desherber les bords des dalles(eh oui même le dimanche, je ne fais que 4 à 5 mètres car c'est barbant et il y en a de belles longueurs) quand j'entends un "bonjour" feutré. Il rentre de promenade avec son petit chien. Je réponds mais n'entretient pas la conversation. 

Je lève à nouveau les yeux et il est resté sur place,  me regarde d'un air désespéré. Finalement ce sont les chiens qui vont lier la conversation. Il trouve le cabot superbe et ne comprend pas pourquoi il n'aboie pas tout le temps comme le sien. Il semble admiratif, croyant que je sais éduquer les chiens....

C'est vrai que je suis fière de mes resultats même si parfois je ne comprends rien à ce qu'il voudrait me dire.... (j'ai suivi les conseil de Franck Philippe sur le net, donc je n'ai pas la science infuse en matière canine)

Il m'a quitté en gardant ce regard d'une infinie tristesse.

Tout à l'heure son petit garçon m'a apporté des mirabelles, ils ne savent pas qu'elles sont mon fruit préféré. Quelle gentillesse.