On a tous des priorités quant au premier regard sur quelqu'un d'inconnu.

Pour moi ce sont les yeux et les mains. On ne va pas chercher midi à quatorze heures pour chipoter à la façon des psychanalystes pour connaitre les tenants et les aboutissants de ce comportement, il n'empêche que cela m'aide BEAUCOUP dans ma première impression.

Des mains fines style pianiste mais musclées ont toujours eu ma faveur. Si, en plus on voit la cuticule c'est un plus !!! Elles me parlent de quelqu'un d'ancré dans la vie avec élégance et efficacité?

Des mains musclées et dont la face palmaire est cornée aux endroits qui témoignent d'un travail de préhension ont aussi ma faveur parce qu'elle me traduisent la force mais aussi le bon sens (de nombreuses cicatrices traduiraient l'instabilité) mais oui j'ai des à priori!!

Et les yeux alors me direz vous!! Dans ce cas il m'est impossible de traduire en mot ce que j'y lis.

Mes yeux ont vu L'Homme et j'en suis devenue instantanément amoureuse

Je me rappelle d'une collègue roumaine qui était lumineuse, mais toute cette lumière venait surtout de ses yeux, je ne sais pas s'il faut dire le regard car cela ne me semble pas suffire; il y a tant de choses exprimées de façon conscientes ou totalement involontaires mais qui traduisent tellement l'interieur de cet être humain. Bizarrement, cette lumière a disparu du jour où elle fut amoureuse.

Personnellement j'ai quelques expériences qui m'ont donné à reflechir sur les yeux des autres: je suis en stage à Génève pour apprendre à faire des péridurales avec un ponte d'une technique. Un jeune homme d'environ 18 ans va passer entre mes mains mais auparavant il y a la phase de préparation par la perfusion et je discute avec lui. Cela lui permet d'oublier un peu tous les trous que je vais lui faire (ponction veineuse, anesthesie locale puis ponction avec l'aiguille de péri), soudain il me regarde comme s'il venait de me découvrir et me dit "-vous avez des yeux très profonds". Je me contente de dire merci me disant que c'est plutot un compliment dans le contexte. D'autant que je n'ai pas des yeux enfoncés dans les orbites d'une part et que d'autres part mes yeux sont clairs puisque bleus ou gris voire verts selon le temps(?) Bien sûr ensuite je fus tentée de me dire qu'il avait lu la profondeur de mon âme. A 18 ans... faut le faire car je me dis qu'il avait raison le bougre.

Une autre fois j'endors pour la nième fois un jeune homme  (aucune femme ne m'a parlé de mes yeux!). Je reste toujhours en contact visuel avec le patient car c'est pour moi d'une grande importance tant humaine que professionnelle: "- Que c'est agréable d'être endormi par de si beaux yeux doux". Bien sûr ceux qui sont autour et le chir en premier ont éclaté de rire ce qui mettait de la joie dans le bloc et a permis au jeune d'aller artificiellement vers Morphée dans cette ambiance grâce à lui. Il n'empêche que je n'ai pas de beaux yeux je suis loin de ceux de Marie Laforet (une référence pour moi en ce domaine) et ils ne sont pas particulièrement doux donc il n'a donné son point de vue qu'en fonction du moment et de son ressenti par rapport à l'ambiance générale.

Il n'empêche que ce sont des reflexions agréables à entendre cependant elles traduisent bien que les yeux sont un facteur important dans la relation entre les gens

Je rencontre récemment un monsieur avec qui j'ai rendez vous, nous ne nous connaissons que pas des échanges par mail pour une action en souvenir de L'Homme. Dehors je porte toujours des lunettes de soleil étant facilement éblouie par la luminosité. Nous sommes assis en face d'un thé quand je prends conscience que je n'ai pas retiré mes lunettes pour le saluer. Il me regarde les retirer et au moment où il voit mes yeux, il a un mouvement comme une surprise qu'il maitrise insuffisamment pour que je m'en rende compte. En partant il tiendra à m'embrasser.

Et les aveugles me direz vous? Eh bien je suis ADMIRATIVE. J'endors en urgence une dame aveugle qu'un collègue a vu à son entrée sans pouvoir assurer la fonction. Je parle donc très brièvement à cette dame avant qu'elle rejoigne les rêves qui l'accompagneront pendant notre travail. Le lendemain je fais le job et passe la voir dans la chambre pour le suivi médical. Toc toc habituel, 'Entrez", 'Bonjour Madame" et elle s'écrie toute heureuse "Oh mais c'est la dame qui m'a endormie"

Scotchée par la capacité époustouflante de cette dame aveugle de me reconnaitre à ma voix après si peu de mots entendus voire échangés, alors mon histoire de mains et d'yeux en est bien loin!