C'est la mode: La pub part en campagne comme nos jeunes grand pères ou arrières ou arrières arrières grands pères mais en 2015 c'est surtout du blabla, comme si ce n'était pas une évidence: il faut se laver les mains.

Campagne de pub contre la transmission des virus , des germes de tout ordre, les arrêts de travail coûtent une fortune aux organismes sociaux et destabilisent les lieux de travail quelqu'il soit car un absent ..... ne fait rien. QUI fait son taf? Dans des secteurs comme les hôpitaux ce sont ceux qui sont (encore) sains qui voient leur job augmenter car pas de remplaçant! Quand il s'agit d'un chir , tout est différent car il n'est pas là, on en profite pour rattraper du retard dans nos dossiers, pour aider un collègue surchargé, pour se mettre à jour quant aux progrès de la médecine et un peu pour dire du mal de lui? Oh non on n'oserait pas!

Quand c'est un MAR alors là ça change tout ,car le chir ne veut rien entendre, ses futurs opérés sont là, ils doivent avoir leur traitement interventionnel, fruit de sa dextérité manuelle, de ses connaissances intellectuelles et expériencielles (je crée un mot car je ne trouve pas le bon, je ne peux quand même pas dire expérimentales). A nous d'avoir le don d'ubiquité associé aux qualités de shiva tout en ayant la tête mieux faite qu'un ordinateur car pas question d'y rencontrer un bugg de quelque origine que ce soit. ...et on ne parlera jamais de nous SAUF... Alors la presse se déchaine et on se fait tout petit d'autant qu'on est déjà supermal car on revoit toutes les phases de l'action et on cherche et on cherche ce qu'on n'a pas pu faire pour que... L'erreur humaine existe mais elle est tellement le fruit du système....

Donc si nos chir sont absents, les souris et souriceaux dansent le tango , si un MAR est absent ses copines ou copains souris ou souriceaux dansent le rock.

Alors bien se laver les mains. Mais qu'est ce à dire? on passe nos journées à nettoyer nos mains, nos doigts , nos avant-bras et pas en les passant seulement sous l'eau , non ,on insiste, on frotte et ça dure car il ne faut pas oublier les ongles , les tours des ongles, entre les doigts , les plis des poignets ... Bref tout y passe. Quand le savon , les brosses et le papier ne sont pas trop agressifs , la peau ne souffre pas trop à condition de l'hydrater après le taf à nos frais bien sûr, sinon il faut voir nos mains toutes sèches avec le risque de crevasses l'hiver, si on ne met pas de gant. Les produits hydro-alcooliques sont interessants mais le dessèchement de la peau y va dare-dare aussi!

La contamination???? nous vient alors de l'extérieur: se donner la main, s'embrasser, prendre le téléphone, les poignées de porte, le volant de la voiture, le levier de vitesse, l'ordinateur, le portable... Bon on ne  va pas devenir phobique des microbes , il ne nous reste plus qu'à nous immuniser doucement en augmentant nos défenses immunitaires.
La première fois que je me suis vaccinée contre la grippe j'ai fait la grippe du siècle : 6 jours au lit à ne pas pouvoir me lever!!Et ce n'était pas une erreur de diagnostic... je vous vois déjà vous moquer!