La maison de Madame Mère est en voie d'être vendue. Les futurs acquéreurs sont des jeunes qui semblent être tombés amoureux de cette maison. Je les ai autorisés à commencer les travaux aratoires pour remettre un peu d'ordre dans la végétation, ainsi quand ils auront les clés ils pourront travailler à l'intérieur et profiter du repos à l'extérieur le soir pendant l'été. 

Le week end dernier ma "petite" soeur a traversé la france pour venir à la recherche de souvenirs que je n'aurais pas dégagés lors de mon inspection. Cette maison ne fut acquise qu'après mon départ à la fac et ma soeur  y a vécu une bonne partie de son enfance , adolescence et un peu étudiante. Je l'entendais crier "oh ma jupe", "oh cette veste, je l'avais mise pour ton mariage", "oh ma poupée...je lui avais tricoté une robe..." mais nenni pour les patins à glace si attendus et pourtant nous avons tout retourné.

Comme le linge de notre mère était bien rangé au cordeau! Je comprends mieux pourquoi mes piles sont ainsi mais j'avais la certitude que c'étati de mon fait car cela me facilitait la vie quand je voulais choisir un pull ou un teeshirt...

Et puis, ce que j'avais complètement laissé de coté n'a pas échappé à l'oeil de l'administrative: "regarde tous ces papiers il ne fait pas les laisser ici". En effet tout ce qui était privé et confidentiel était là.

Dès mon retour, je me suis mise au triage. De découverte en découverte s'est imposée la nécessité de garder certains papiers qui traduisaient qui avait été notre père. Nous échangions si peu que je savais seulement qu'il avait été prisonnier de guerre, peut être ne l'avions nous su que parce qu' il recevait une petite pension. Jamais il n'avait dit où il avait été emmené en Allemagne ni comme il avait été pris.
Et puis une enveloppe bleue dont l'adresse traduit une écriture volontaire, il s'agit d'un témoignage par un ancien collègue du tabassage de notre père par un officier de la Kommandanture avec la crosse d'un pistolet qui l'avait laissé blessé du coté gauche (sans plus de précision, j'imagine qu'il s'agit de la poitrine) . J'ai même le numéro du stalag. Peut être pourrais-je retrouver au moins le lieu. Etonnant, je pensais il y a peu, que bien qu'habitant près de l'Allemagne je ne savais pas où il y avait vécu des moments difficiles dans sa jeunesse.

Ses  commandes de matériels traduisent qu'il était bricoleur, je me souviens toute petite fille qu'il était toujours entrain d'inventer de nouveaux trucs pour son vélo , sa moto (j'adorais m'assoir à califourchon  sur le moteur à l'arrêt ou pour faire des ballades)

J'ai aussi découvert qu'il commandait beaucoup à Manufrance,  mais que sa dernière commande n'a pas été honorée complètement et que près de 900 francs lui ont été d'une certaine manière volés par cette maison qui a fait faillite mais qui avait pris la commande!!! c'est bizarre mais je leur en veux car mes parents n'avaient que de faibles revenus et pourtant ils faisaient tout pour que cela ne se remarque pas (en classe de 4ème une fille ne voulait pas être à coté d'une autre pensionnaire parce qu'elle était la fille d'épicier, le mois suivant nous nous retrouvons l'une à coté de l'autre. "Que fait ton père?" Nous savions toutes que son père avait une grosse entreprise d'horlogerie. Je ments en lui disant "ouvrier" (en fait ouvrier boulanger). Elle ne veut pas me croire: "c'est pas vrai!" .... Bon d'accord mes aieux d'aieux avaient un chateau en suisse!!

J'ai aussi remarqué qu'ils payaient des impôts sur le revenu. Quand je vois leurs fiches de paye , j'en suis toute retournée parce qu'en même temps des gens bien introduits s'en affranchissaient par des entourloupes. Je me dis qu'ils ont payé une partie du coût de mes études de médecine!

J'ai pu noter quand ils ont changé de lave linge, de frigo, de télévision et même quand ils ont acheté la première en couleur.

Des cadres enserrant une médaille au nom du petit frère de mon père témoignent de l'honneur qui lui a été fait par la ville où il habitait . Pour moi cela revêt  des raisons apparemment futiles mais elles devaient prendre une grande valeur pour lui au moment de la cérémonie de remise.

J'ai aussi retrouvé deux talons de paiement pour une assurance-vie....mais je n'ai retrouvé aucun papier la concernant même pas le nom d'un assureur.

Maman gardait bien les faire part.... j'ai retrouvé celui de notre mariage....

Je retrouve le reçu de l'acompte payé par ma mère pour l'achat de la maison en vente actuellement mais dont l'argent n'a pu servir car le notaire était parti avec l'argent.....

Voilà, tout ce que j'ai décidé de garder est dans un classeur annoté: "Toute une vie résumée là"