Maman ne souhaitait plus s'en occuper, la maison lui devenait une charge qui comme une vilaine vague revenait trop souvent et trop forte. 

Son choix l'avait conduite dans un établissement sympa au coeur de la ville qu'elle connaissait de son adolescence  lui permettant de voguer au gré de ses désirs.

Elle ne semblait plus attachée au toit qu'elle avait acheté par son propre travail. Comme la mer sur le sable , le temps avait apparemment délicatement  effacé cette  réalité de sa periode de jeune adulte.

Vendre la maison , ce fut tellement aisé d'avoir un premier candidat spontané qui s'est enthousiasmé de l'extérieur et qui fut transporté lorsque je lui fis découvrir l'interieur 

- Votre maman doit être quelqu'un de très doux!

Il revint me proposer 10000€ de plus alors que j'étais arc-boutée sur le trottoir pour lire les chiffres du compteur à gaz avant de rentrer chez moi.
Pendant trois ans il eut la constance de m'appeler tous les mois pour s'entendre dire 

- Mon frère ne donne pas signe de refus ni d'accord

Le pauvre s'est lassé.

Cette année une lettre m'annonce qu'une dame est très intéressée. 

Faire une surprise et montrer que je fais tout ce chemin pour lui . C'est ainsi que je me retrouve à l'aéroport de Toulouse louant une petite voiture blanche et rouge que je ferais volontiers mienne tant elle est séduisante.

Un peu de stress et quelques heures plus tard son épouse me fait entrer en appelant mon frère dans toute la maison.

Deux jours après je repartais avec l'assurance qu'il signerait la procuration.

Telle que ma mère l'a quittée, telle elle est restée. Ses chaussons sous le petit  meuble du téléphone , sa robe-tablier au porte manteau du salon, sa combinaison sur la chaise de sa chambre, ses armoires rangées au cordeau.  Aucun de nous trois ne souhaitait prendre les meubles. Quelques souvenirs pour ma soeur (mais pas ses patins à glace) et mon frère mais je n'ai pas retrouvé mes cours de médecine avec les dessins d'anat'. En rangeant les nappes et serviettes blanches je viens de retrouver mes trois serviettes de table marquées à mon numero et mes initiales lorsque j'étais pensionnaire. Tout une partie de ma vie défilait pas séquence vidéo. Que sont devenues mes copines d'adolescence? 

-Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans cette maison. 

Le jeune couple avait  commencé à s'approprier leur nid  par l'extérieur avec mon accord. Depuis peu ils ont les clés. 

Je ne souhaitais pas vider moi-même la maison, vraisemblablement  je ne pouvais pas .... encore.