IL y a encore peu de temps, être chez moi et entendre l'approche d'un deux tons signifiant un appel urgent me mettait  instantanément en situation de détresse corporelle. Un état physique d'angoisse ou de je ne sais quel sentiment, sensation.

Je suppose qu'il y a un lien avec mon tsunami, ce qui est surprenant c'est que l'arrivée du deux tons signifiait pendant  cette nuit terrible l'arrivée de ceux qui allaient m'aider à sauver L'Homme. J'en conclus naïvement que ces sons devraient être reliés à un espoir.

Pas du tout ils tenaient à se souvenir de la suite et de l'incompétence dramatique des intervenants excepté d'un petit pompier qui les regardait d'un air désepéré en me voyant agir. Professionnellement parlant je pensais vraiment que ce n'était pas perdu... mais si L'Homme avait une seule chance de rester avec nous, ils ne lui ont pas donné. 

A présent, je ne sais pas ce qui agit sur moi mais je me suis surprise tout à l'heure non seulement  à entendre le pin-pon mais  à l'écouter et à me demander pourquoi je me sentais comme disponible si on me demandait d'aider. Alors qu'il y a peu j'aurais été complètement terrifiée à l'idée que je me retrouve en situation de porter secours....

Peut être que ... et pourtant dans la voiture j'ai bien besoin d'un miroir et du nécessaire avant de sortir pour savoir si je suis présentable!