Un copain vient de perdre subitement son épouse. Nouvelle horreur absolue.
Je me protège, je ne crois pas pouvoir supporter la détresse d'un tel chagrin, alors je me suis contentée de lui écrire un mail. Il répond très vite mais il se sent coupable.
Coupable? comme ce satané sentiment est intrusif dans nos pensées.
J'ai toujours réussi à le contenir et à le maitriser car il n'a rien à faire avec moi. COmme j'ai eu ce ressaut en lisant le mot culpabilité je pense  que je dois le prévenir: Tu n'es en rien coupable.
"Ta parole m'apaise" me répond il. Cela me fait peur car je  serai incapable de l'aider, étant moi même incapable de dompter encore mes émotions et mon chagrin.

Je lui ai conseillé d'aller vers les professionnells, il doit sentir cela indispensable et se raccroche à la moindre lumière possible car il me demande déjà des noms. Là c'est une autre paire de manches!!!