Tout à l'heure j'ai concrétisé un souhait: vivre un moment sympa et afréable pour le dernier jour de l'année. Number two n'a rien prévu (je n'aime pas, j'ai toujours l'impression qu'il se "sacrifie" pour m'éviter d'être seule) et accepte de m'accompagner

Il y a quelques jours, sur le net, je trouve une représentation du cirque de Bouglione à Strasbourg en milieu d'après midi le 31 12.

C'est la deuxième fois que je vais voir un cirque, le premier était le CIrque Plume dont je garde un souvenir émerveillé. Accueil par des créature superbes qui n'ont pas une once de graisse, toutes en finesse et en longueur. Number Two superbement bien placé près de l'entrée des artistes échangeait quelque mot avec le monsieur loyal qui s'émerveillait lui aussi de travailler dans ces conditions.

Tout y est orchestré à la minute près, la vente des petits lumignons pour les enfants marquants l'ouverture, l'arrivée des fauves maitrisés par un maestro souriant (deux aides quand même qui veillent à l'extérieur de leur enceinte) L'enceinte sera démontée avec une précision et un rituel reglé comme du papier à musique par des virtuoses du muscle.

Les jongleuses ou jongleurs que ce soit aux cerceaux ou aux balles nous laissent sans voix mais les acrobates créent un silence d'émerveillement devant tant de virtuosité , de souplesse dans la puissance, d'élégance dans le mouvement.

Bref un moment enchanteur.

Un petit conseil, les places or ne sont interessantes pour les enfants ou les petits que s'ils sont au premier rang sinon lorsqu'un colosse type première ligne de rugby fait écran  à l'enfant .... si si je l'ai vu ! Et le mec n'a pas daigné échangé sa place!!! Le gougeat, il aurait vu aussi bien!

Un petit clin d'oeil à un copain de L'Homme, son frère comme IL l'appelait, qui vient de travailler ses dernières heures surchargées de travail à son cabinet médical de campagne.