Leonard de Vinci est un homme qui m'a passionnée depuis que j'ai entendu parler de lui. Son coté inventif est fabuleux, de plus c'est un touche à tout de génie.

J'avais vu des reproductions de La Joconde sous toutes ses formes et toujours ce regard qui me fascinait.

Et puis ma vie bascule et je me recroqueville et j'ai froid de l'intérieur et je rencontre  La Frileuse  d'Houdon.

L'autre jour, je dois faire des photos d'identité et je ne me reconnais pas. Ce n'est pas mon regard...il me rappelle quelqu'un d'autre et je me souviens.

Lors d'une visite, j'avais vu La Joconde toute petite accrochée à ce grand mur et son regard toujours.

Comme  l'impression qu'il me rappelle mon nouveau regard.


Les yeux sont ce qu'on voit en premier quand on s'adresse à quelqu'un. En eux on peut lire tellement: la joie, la tristesse, la désespérance, le désespoir, l'espoir, la bienveillance, le rejet, le dédain, la fourberie, le mensonge, la trahison , la bonté de l'âme, le bonheur intérieur....il me semble que si on est attentif on peut y lire la personne et même son âme. (Ajout du 14 avril 2016: lors de la cérémonie d'Adieu à L'Homme j'ai tenu à exposer La Photo qui traduisait le mieux Sa belle Âme.)

Le regard soutenu par son demi-sourire me dit qu'elle est dans un chagrin intérieur mais qu'il faut bien reprendre pied dans la vie (ses mains sont croisées sur elle-même et me montrent la difficulté spontanée à aller à nouveau vers  la société !).
Sa peine, son chagrin  l'envahissent encore mais elle se doit de continuer à être debout et à redonner la main à la Vie.

Il me semble que le nouveau visage de Céline Dion a les mêmes caractéristiques.

Leonard, qui maitrise tant le geste et la technique de la peinture, a parfaitement traduit l'intérieur, l'âme de cette jeune femme qui , d'après mes lectures était dans le chagrin de la perte d'un enfant.