Voilà deux chiffres surprenant selon qu'on les regarde à l'endroit ou à l'envers.
Pour ce qui nous concerne ils sont dans le bon sens ... Ils sont la formalisation visuelle du nombre d'années de Madame notre reine mère. Oui selon son acte de naissance elle a bien 99 ans. 

Lui souhaiter son anniversaire exigeait de faire preuve d'imagination: elle est malheureusement atteinte de cette foutue maladie d'Alzheimer et elle vit en établissement.

Oui elle est en EPAD, la culpabilité n'est jamais très loin quand on laisse l'affectif nous submerger mais la raison qui a parfois du mal à se faire entendre claisonne qu'il me serait impossible d'être bienveillante 24h sur 24. Comment rester calme, douce, efficace chaque seconde tous les jours quand la personne deambule continuellement, quand elle parle peu , quand elle prend tout ce qui peut se trouver à proximité des mains...etc.. sans parler des nuits. Impossible d'avoir la disponibilité humaine tout le temps .Oh c'est vrai que la culpabilité tend quelque fois à m'assiéger mais je lui réponds: je suis certaine qu'un jour ou l'autre je pourrais devenir maltraitante et une fois serait une fois de trop. Je préfére que des professionnels dont c'est le job et qui sont payés pour cela s'en occupe puisqu'ils le font pas période de 8h environ.

Trouver quelque chose qui puisse la marquer autant que faire se peut et surtout aussi qui puisse être un moment de partage entre nous. J'ai choisi d'acheter deux parts d'un gateau qui à n'en pas douter lui plaira au moins au niveau du gout: un opera. Les deux chiffres bougies plantés dans les portions ? La mise en lumière... elle a mis un peu de temps avant de souffler et a même accepté d'agir trois fois pour satisfaire mon besoin de photo et de video. En voi immediat à ma petite soeur pour lui faire vivre l'événement à l'autre bout de la France.

Elle n'a cependant pas émis un seul son envers mois, elle montrait de la main pour prendre l'ascenseur, pour aller vers ma voiture , pour aller voir un rosier ou son lit dans sa chambre et quand une visiteuse est venue la saluer, elle l'a bien regardé , lui a donné une main ferme et lui a parlé opportunément. ....

Prise entre une forme de désespoir pour toutes ces années qui se terminent de cette si triste manière ( car même si elle sourit parfois elle ne rit presque plus)  et la joie de voir ma maman bientôt centenaire!

Quelle foutue maladie celle qui nous a pris cette maman si douce, si délicate et si philosophe.