70km/h 80km/h 90km/h???

C'est la valse des chiffres. L'argument le plus liant est la diminution des morts sur les routes si les vitesses sont basses.

Recevoir les accidentés de la routes aux urgences m'a permis de voir des resultats spectaculaires à partir du jour où le port de la ceinture a été obligatoire. Nous n'avons plus passé nos nuits de garde à suturer des visages , des avant bras et des mains pendant que le traumato s'échinait à rendre aux  membres inférieurs leur fonctionnalités quand le ventre , le thorax ou la tête n'avaient pas une lésion qui imposait de passer en premier.

Normaliser les vitesses est d'une évidence dans la mesure où le respect de cette décision est respecter. Mettre des radars ici ou là est dejà un pas . AU moins dans ces quelques mètres ... sauf quand un coup de frein de la voiture qui nous précède crée une situation critique.

Ce qui m' a toujours étonné est l'alcoolémie. Avant de faire quoique ce soit d'autre, amener le taux d'alcoolémie à zero lors de la conduite est pour moi le plus grand impératif. EN Roumanie nous avions été mis au parfum par des copains médecins qui nous avaient dit "attention c'est zero de chez zero et aucun passe droit " EN fait je trouve que c'est archi necessaire. Oh bien sûr en France il y a les restaurateurs qui savent multiplier le prix de cl de vin, les viticulteurs doivent avoir aussi leur mot à dire. Bref des lobbies de toute sorte viennent parasiter le débat.

Quand je suis dans le sud ouest je ne sais jamais à quelle vitesse je dois rouler car des panneaux annoncent des valeurs différentes très fréquemment. Dans un village je suis arrêtée par des gendarmes. Je me demande quelle erreur j'ai bien pu faire car j'étais tres cool au volant et tentait de respecter scrupuleusement les vitesses mais je me surprenais souvent à ne plus savoir où j'en étais.DOnc c'est avec un sentiment de culpabilité que je m'approche d'eux. En fait ils voulaient verifier que ma carriole n'était pas volée. Ils ont convenu que mon problème était ressenti par pas mal de monde.

On ne peut que s'étonner du couple : privatisation des radars et diminution des vitesses .