Il y a des lustres que je n'ai pas fait du ski alpin... Etudiante j'avais peur de rien, les noires ne m'impressionnaient que lorsqu'il y avait de la glace et alors je rejoignais gentillement une bleue.
Demain je pars dans les Alpes du sud que je ne connais pas chez des  amis. Nous ferons du ski de descente. Ici je fais une fois par an une journée de ski de fond mais je ne vais pas être gaillarde sur les pistes avec ces parisiens qui se croient tout permis et à plus forte raison quand ils ont chaussé des spatules.

J'ai arrêté parce qu'ayant eu les trois Numbers en quatre ans , j'avais du mal à m'imaginer les habiller (45 mn pour les trois ) faire la queue aux tire fesses , faire le nécessaire quand l'un ou l'autre aurait eu un besoin physiologique à satisfaire dans le froid et la foule, avoir l'eau  ou le gateau dans un sac et surveiller l'un et l'autre ... Bref j'ai un peu fui les problèmes. Les Numbers sont persuadés que je ne voulais pas qu'ils skient car j'avais peur qu'ils se blessent.
Comme quoi les enfants ont une imagination qu'ils entretiennent entre eux et qui les fait déborder de la banale réalité.

Pourtant il faut être à l'affût de leur interprétation!!!