Depuis le départ à jamais de L'Homme, je dois assumer une foule de décisions. Avec Lui tout était simple car Il avait une capacité fabuleuse d'aller à l'essentiel . Ou Il ne s'enquiquinait pas à étudier toutes les possibilités et Il simplifiait à l'extrême ou Il avait l'intelligence intuitive de ce qui était le plus important. Je ne sais pas mais combien de fois, j'aurais aimé qu'Il fût à mes cotés.

Son absence est tellement réelle quand des décisions sont à prendre. Heureusement récemment, ayant l'impression de faire du surplace ou de me débattre dans un bocal, j'ai délégué un travail à Number One qui a non seulement accepté de suite mais qui s'en est très bien tiré.

Peut être suis je à saturation de ces décisions qu'il me faut prendre fréquemment. A présent je vais devoir refléchir à ce que je veux vivre, où, comment?  Ce serait tellement plus simple s'Il était à mes cotés, si rassurant, si apaisant.
Je me demande toujours où Il est?

Et pourtant il y avait plein de soleil ce jour et j'ai promené le cabot à moins que ce soit plutot l'inverse. J'ai écourté la balade car j'entendais les chasseurs s'en donner à coeur joie ou de dépit si la grosse bête leur échappait vaillament!