Avec L'Homme le rugby était sacré. Le dimanche quelque soit notre activité , notre déplacement nous devions trouver le moyen de Lui permettre de voir les resumés des matchs de rugby. Donc il y avait des rituels amusants. Arrivée avant telle heure ou partir après telle heure. 

Cette passion L'a obligé à jouer longtemps après notre mariage, donc alors même qu'Il était papa pour la deuxième fois il faisait encore de longs délacements pour aller jouer avec le club de ses études de médecine. Et puis un jour je ne sais pas quelle remarque ou observation, Il a découvert que les joies de la paternité avaient aussi du bon.

L'enjeu était souvent de trouver des places pour le parc des princes puis le stade de France. La méthode pour obtenir des billets était un peu bizarre. Dès l'ouverture de la vente il n'y avait souvent déjà plus de billet, il fallait souvent passer par l'un ou l'autre qui à Paris pouvait lui en obtenir. UN match de l'équipe de France était donc une épopée car on en parlait toute la semaine, puis les heureux bénéficiaires rejoignaient la région parisienne pour vivre une pré- mi- temps dans la famille. La voiture restait donc en banlieu et les transports en commun nous conduisaient au Stade. Plus on approchait du lieu, plus la densification des "joueurs " de rugby augmentait. Et chacun se prenait pour le selectionneur...J'aurais bien voulu les voir en responsabilité!!

Je vivais les matches intensément également mais c'était sans commune mesure avec L'Homme et ses frères ou ses fils. Le match les habitait encore longtemps après le coup de sifflet final. Le match gagné  illuminait leur regard. La foule des rugbymen était sympa , bon enfant, et le retour toujours collé -collé dans le métro. C'est ainsi que je fus un jour comprimée contre mes voisins par un célébre dit journaliste de télé dont ce qu'il croyait être sa superbe était d'une infinie imbécilité!

Depuis le drame je ne pouvais plus regarder un match de rugby, d'ailleurs je ne connais plus les noms ni des joueurs ni des entraineurs. 
Un jour par un concours de circonstances, une dame me dit que je vais recevoir pendant une année des places pour du rugby de D2. le premier fut ce dimanche après midi.

N'ayant qu'une place j'y suis allée seule, j'avais eu le temps de me préparer psychologiquement parce que j'avais été prévenue il y a quelques mois donc j'attendais cette première expérience seule avec impatience bizarrement.

Je vais au stade à pied depuis mon appartement, quel luxe!! Je me prépare une petite bouteille d'eau avec un peu de citron. A l'entrée le colosse cerbère me demande le bouchon????!!!!! - "Mais c'est de l'eau!" -"Je veux le bouchon!" . Le gars derrière moi donne son bouchon. -"Vous voyez, il a compris!!" -"Moi aussi je sais que vous voulez le bouchon de la bouteille mais comment je la mets dans mon sac ensuite?". Je débouche ma bouteille et le niveau de la boisson est à ras du bord  donc je commence par boire devant lui!!! Il a dû cs demander de quel village paumé venait cette pépée. Un peu plus tard je réalise qu'à cause de 2 tordus par match tout le monde se trouve enquiquiné!! Mais oui des zinzins jettent leur contenant et contenu sur les joueurs ou arbitres!!!

Première mi-temps superbe avec un essai devant moi à la 5 ème minute par l'équipe adverse. Par la suite je pus me régaler et applaudir de beaux gestes et un beau score. La deuxième mi temps a été hachée par une quirielle de mélées (je croyais qu'on les réduisait au maximum tant c'est dangereux) 

J'ai partagé avec les Numbers par SMS. Ca me faisait du bien...

On a gagné!!!!! et j'étais ravie