Il y a peu je suis bloquée sur une route étroite par une voiture dont la chauffeur discute avec un garagiste... derrière elle deux voitures, moi en face attendant patiemment . Après au moins cinq minutes elle décide de faire demi tour. Elle avance en exigeant que je recule. Comme elle n'est pas sympa , je lui signale qu'avec sa petite voiture (euh je sais de quoi je parle) elle peut utiliser le petit chemin qui est juste à sa gauche. Elle m'envoie sur les roses comme si sa bouche était une fosse septique ( souvenir du film) mais finalement fait ce que je lui suggérais.

Les parents d'élèves, quand ce ne sont pas les grands frères, en arrivent à venir aux mains sur les enseignants pour ??? "défendre  la cause" de leur progéniture ou petit frère ou soeur.

Hier à Bormes les Mimosas (oui les touristes sont partis en grand nombre!!) dans un resto qui ne paye pas de mine mais qui est un bonheur d'empathie tant par le cuisto que par la serveuse également eunologue, je suis surprise par son désagrément ressenti . En fait une cliente vient de partir sans même saluer qui que ce soit. Nous en arrivons à parler de cette forme d'égoïsme où chacun décide qu'il a raison et que tout est toujours du fait d'un autre.

Dans la voiture j'ai continué à penser à ces comportements qui sont très envahissants. Alors pourquoi les constituants de notre société ont ils perdu toutes les valeurs de relations sociales dont la plus basique est la politesse quand on n'a même pas d'empathie avec ceux qui nous approchent.

"Vous voulez des écoles, des hôpitaux , de la sécurité vous n'avez qu'à payer..." dixit les impôts via les hommes politiques . Le résultat? Je paye donc je dois recevoir. Aux urgences, combien de fois ai je entendu.."mais vous êtes payé pour ça," quand ce n'était pas: "c'est moi qui vous paye.".. dit par certains qui à priori sont exemptés de cette obligation !!

La justice a sa part de responsabilité dans la mesure où on est loin , très loin de la  "tolérance zero" mais plutôt tout le monde a un grand père ou une mère ou ???? qui n'a pas été à la hauteur de son rôle. Bref une fuite devant ces ( ou ses ) responsabilités. 

A l'école on a supprimé les temps de réflexion sur la morale, la sociabilité, la politesse, le respect. Rencontrer un jeune qui laisse passer une personne adulte pour monter dans le bus existe mais si rare.

L'éducation des enfants:

   Mon enfant est mon chéri, mon prince, ma princesse, rien n'est trop beau pour lui, pour elle. Tout le monde est à sa disposition. Que personne ne se mette en travers de son épanouissement.
J'ai déjà raconté l'histoire de ma copine inf' dont le fils est collé alors qu'il devrait aller au cours de ski payé globalement. Elle a fait des pieds et des mains pour qu'il ne soit pas collé. Moi j'aurais dit à mon Number: tu savais que tu avais cours de ski, tu savais ce qui t'attendait, moi j'ai fait le job puisque je t'ai payé le ski , eh bien tu perds ton cours mais tu vas assurer ta colle, moi j'ai assuré!!

  La tendance actuelle pour l'alimentation des nouveaux nés est simple: à la demande.... Donc je pleure, je hurle, j'ai ma délicieuse satisfaction. Comment changer ce type d'éducation qui se traduit par: j'exige en hurlant pour obtenir. Dans les magasins c'est génial à observer. Le gamin ou la petiote sait que plus il  ou elle va élever la voix, plus il ou elle a de chance que les parents craquent: "Bon mais..." le mais...? les enfants ne l'ont pas entendu...  puisqu'ils ont gagné.

Comment avec ces quelques éléments ne pas se dire que nous générons nos propres irrespectueux, irresponsables, impolis, insatisfaits perpétuels, revendicateurs à outrance, nous générons des personnes qui ne connaissent pas la honte de leur odieux comportement...

Bien tristounet notre société . Même les syndicats voire les gilets jaunes sont dans cet esprit là alors que les amerloques , les allemands ont une démarche d'adultes responsable et constructive dans leur revendication. Quel bonheur quand on rencontre un jeune poli au sens empathique et soucieux des autres!