Hier j'ai eu la chance de participer (oui je peux utiliser ce terme, puisque l'émotion était à fleur de paupière) à une conférence sur Abert Camus.

Ce type qui, dans le secondaire, me passait allègrement au dessus de la tête m'a passionné. A tel point que je vais acheter quelques-un de ses bouquins pour approfondir ma connaissance si superficielle de l'écrivain mais aussi de l'homme tant il était entier et sincère.

Tiens ...il y avait des pauvres  "colons" en Algérie? Tiens.... Notre président n'aurait il pas lu Camus alors qu'il était fier d' annoncer en Algérie que la colonisation était un crime contre l'humanité. 

Il y a des cons partout! chez les colons comme chez les politiques et dans la vie au quotidien.

J'ai aimé son engagement mais aussi ses renonciations. J'ai aimé qu'il sache faire la part des choses et perde un ami s'il s'avérait qu'il ne supporte pas ses idées humanistes. J'ai aimé qu'il sache rester défenseur du pauvre. Etait il un précurseur des Bobo actuels? Ils sont plutot insipides donc je m'avancerais en prononçant un grand "Non". Parler de ses relations avec les femmes est trop intime pour donner un jugement. Seules celles qui l'aimaient ou l'aiment ont le droit d'en parler selon moi.