Toujours, j'ai aimé participé à des événements un peu marquants (pour quoi, pour qui? me direz vous et vous avez raison!) Comme pour le chute du mur Berlin. Habitant l'Est de la France, avec L'Homme nous décidons d'y participer: les Numbers resteraient aux soins de leur grand mère. Nous nous préparons quand soudain j'ai une attaque de grippe: 39° de température, des frissons, des douleurs  partout... direction le lit à défaut de moment historique en Allemagne.
Il se trouve qu'au Portugal l'an dernier, j'ai rencontré un monsieur que j'appelle "le mito": il sait tout , a tout fait, bref il porte bien son surnom. Cependant, il m'avait parlé de L'Hermione.

La petite graine de la curiosité était mise en terre. Hier j'étais donc à Fouras, petite ville dont je n'avais jamais entendu parler alors qu'il y a un fort Vauban ainsi qu' une redoute, que j'ai bossé Vauban comme une nenette qui passait l'agreg' d'histoire. Mardi après midi après une queue de 100m sous un soleil de plomb, j'ai visité L'Hermione (éh, je n'avais pas traversé la France pour ne pas monter sur ce rafiot à cause de la foule et du soleil!!)

Tout est impressionnant: le coté historique avec La Fayette, la construction de ces bateaux à Rochefort, l'histoire des guerres aux USA, le rôle de la France, l'idée folle de cette construction à l'identique en trouvant les plans à Londres car il n'y en avait plus en France, la capacité à fédérer de plus en plus de monde pour avancer puis mener ce projet à son terme. Je suis complètement admirative devant ces personnes pugnaces mais fédérantes malgré les tensions, les susceptibilités, "ceusssessss" qui croient tout savoir et qui par un pouvoir médiatique par exemple peuvent foutre une merde pas possible.... et l'honneur qui est fait actuellement plus aux gabiers qu'à ceux qui ont bossé sur le bateau!

Bref après 17 ans voire 20 ans de réfléxions , de recherches historiques, de dons de soi, de recherche de fonds, de marketing très bien fait le bateau est parti cette nuit après un magnifique spectacle pyrotechnique sur 6 sites alentour .

Petits bemols: la pluie a voulu s'inviter pendant l'attente du feu d'artifice , nos KWays et parapluies ne suffisaient pas à contrer ce vent pour éviter que nos pantalons ne soient trempés. Des voitures arrivant soudainement, l'un de nous va chercher la nôtre. considérant que la circulation est rétablie. A l'aller pas de problème mais quand il arrive à un carrefour, les flics ont à nouveau bloqué la route. La rage : sans information, des kilomètres à pieds sous la pluie, nous, gelées qui attendions notre l'abri  chaud avec impatience, en gardant une place de parking, . Le chauffeur qui a dû refaire un grand trajet à pied sous la pluie pour nous rejoindre. Je n'ai pas aimé ce moment qui a un peu gaché la beauté féérique de l'aventure car on imaginait les jeunes marins prêts pour cette magnifique aventure que sera la traversée de l'Atlantique, l'arrivée et l'accueil aux USA. "Vous souhaitez faire partie de l'équipage? Ok montez au mât": résultat 90% d'éliminés, sélection rapide de premier abord!

Je ne vous raconte pas le BORDEL pour le départ où nous fûmes bloqués pendant 45mn à l'arrêt complet avant de prendre la décision d'obéir à notre GPS qui nous proposait un itinéraire bis. Avec d'autres voitures, pour nous sortir de ce bazard nous avons pris un rond point en sens inverse  et avons rejoint des routes accueillantes (étonnant! d'énormes projecteurs avaient été placés pour éclairer cette route de campagne et pas de flics pour orienter les gens vers ce coté qui roulait parfaitement).

Le bal prévu pour éviter aux gens de se  retrouver tous sur la même voie de sortie n'avait attiré qu'une vingtaine de personnes....La pluie , le retard du feu d'artifice sur l'heure prévue avait dû en  décourager plus d'un. IL nous restait 200km à faire...

Mais j'ai vécu  un grand moment, je ne sais pas s'il est historique ou marquant!!!

hermione

hermione1