Avec L'Homme nous avions décidé de donner un coup de modernité à notre maisonnée. Les commandes signées , les travaux commencés et une nuit.....

Il m'a fallu au milieu de mon chagrin assummer toutes nos décisions y compris financières alors que certains comptes en banque étaient bloqués.

La maison a été vendue. D'autres utilisent la cuisine que j'avais amoureusement travaillée et qui n'a pas donné de plus value à la maison. Elle a simplement permis aux acquéreurs de payer moins de frais lors de l'achat.

A présent que je viens de me trouver un nouveau lieu de vie qui semble m'accueillir agréablement j'ai décidé d'acheter un appartement qui sort un peu de l'ordinaire par rapport aux nombreux visités et aux nouvelles idées architecturales à savoir que le m² est très précieux mais qu'un appartement  ne sert que pour la cuisine et la télé. Or celui ci a pris en compte l'organisation quotidienne est prise en compte que ce soit pour la lessive, le rangement de ceci ou cela. Bref il est dans mon shéma de vie au quotidien. En plus une terrasse conséquente. Mais la cuisine dépend de mes souhaits puisqu'elle est  vierge  même si elle a déjà eu une vie. Hier j'ai décidé de finaliser mes tergiversations et ai réussi à revenir au budget que je m'étais assigné sachant d'expérience qu'une belle cuisine de qualité ne satisfait que l'utilisateur mais ne valorisera pas l'appart en cas de revente.

Ouf encore une décision à prendre. Seule c'est toujours un retour à ces moments précieux où le partage permettait un adoucissement des décisions. Chances : le golf et mes balades m'ont permis de rencontrer dans gens bienveillants qui m'ont confortée avant mes décisions.

J'avance, j'avance mais le poids lourd de mon vécu particuliers reste bien présent. Lourd certes mais allégé par la richesse de tout ce vécu.