Lors d'une fête dans une maison de retraite j'entends un vieux monsieur en fauteuil roulant exprimer son besoin de jouer au scrabble ajoutant qu'aucun résident de l'établissement ne partageait  cette passion.

L'animatrice informée me donne les horaires les plus compatibles pour jouer sans être dérangés par les soins, le ménage ou autre nécessité pour une personne agée en mobilité réduite.

tristesse1

 

magikal.eklablog.com

 

Depuis plusieurs semaines je lui suis fidèle. Il lui arrive même de m'attirer à lui pour m'embrasser. Son dynamisme n'est pas aussi important que son rêve de jouer. Il trouve des mots à placer mais ne réussit pas à faire des coups étonnants, quand il peine je lui demande si je peux voir son jeu pour l'aider éventuellement. Il acquiesce immédiatement comme si c'était un sauvetage. Il tient cependant à garder ses lettres sur leur présentoir alors que j'ai besoin de les triturer donc de les laisser à la vue de tous. Ce n'est pas un championnat!

Hier il ne semblait pas complètement au jeu. Il m'avoua après le rangement du jeu "je ne suis pas heureux ici".

ET voilà toute la différence: on peut être dans un lieu agréable avec du personnel sympa et "gentil" et compétent et disponible, avoir une nourriture qui sied au palais  (ce sont ses paroles) et ne pas être heureux.

Ses amis, ses connaissances lui manquent. Il aurait été déplacé par son fils qui voulait l'avoir plus près de lui. Mais "quand il vient, c'est pour surveiller mes sous et sa femme n'est jamais venue me voir"

Tiens donc les belle filles auraient une importance pour les beaux pères? C'est possible j'avais une grande tendresse et beaucoup de complicité pour le mien.

Je croyais qu'on ne pouvait déplacer une personne qu'avec son assentiment: "Oh mais ils ont été malins , je me suis fait avoir."

Réalité ou ressentiment? Impossible pour moi de faire la part des choses, d'autant que je n'ai pas le droit de m'immiscer dans leur vie privée et d'ailleurs je n'ai qu'une version, qu'un vécu.

Que c'est difficile de se sentir impuissant devant la profonde  tristesse  même si elle peut être  alimentée par une interprètation des faits.

Je lui ai proposé de l'emmener voir ses amis dans son ancienne maison de retraite, il a eu un beau sourire. Il ne me reste plus qu'à organiser cela... Des arbres de sa forêt vont avoir été abattus, son rêve risque de ne pas être à la hauteur. Alors que faire?