Jusqu'à il y a peu, mes contacts avec le notaire se bornait à des rencontres informelles avec un copain (de politique au départ) de L'Homme qui résolvait comme par magie tout ce qui pouvait nous donner le moindre tracas.

Malheureusement, il a décidé de prendre sa retraite, ayant un peu ras le bol de son job, décidément, lui aussi devait affronter un burn out (c'est bizarre ça n'atteint jamais les politiciens??) et je me retrouve en prise directe et indirecte avec les notaires dont je découvre qu'ils ont une capacité de nuisance IMPRESSIONNANTE quand ils ne veulent pas avoir l'efficacité du copain . Alors que la puissance leur est donnée par l'état, on devrait pouvoir leur faire complètement confiance.

Il y a peu, leur statut semblait devoir être remis en question je ne comprenais pas trop pourquoi. A Présent je sais.

Je me suis souvenu: Ma mère, à l'achat de sa maison, lors de la signature du compromis de vente auprès du notaire, lui a laissé un chèque de 30% du montant total avec reçu... Il s'est barré avec l'argent et elle a dû repayer cette partie pour acquerir son bien.

Ils ont manifesté vigoureusement ne voulant en aucune manière qu'on touche un iota à leurs prérogatives, le mot est très très faible quand on a entendu un ministre annoncé les menaces reçues. On pourrait penser qu'ils allaient se montrer sous leur meilleur jour!

ET pourtant je peux dire qu'après avoir eu affaire à eux il est temps que l'état mette son nez dans leur manière de faire, d'être et d'agir.

Même s'ils trouvent que c'est faux, ils gagnent un fric fou  (j'en sais quelque chose) pour le travail fourni qu'ils mettent des plombes à sortir: plus de 6 mois pour une successsion alors même que j'avais de bons rapports avec notaire et clerc et que j'avais fourni le maximum d'informations, de noms , d'adresses, de mails,  de numéros de téléphones.... Désaccord entre les banques et les décisions de la notaire. Alors comment faire? Qui a raison, sur qui s'appuyer?

Les aventures continuent coté belle-famille. Un de mes beaux frères, qui fait la gérance, a une patience d'anges car des biens de famille ont un acheteur qui tient à acheter... Normalement on est dans une phase en creux pour les ventes donc on pourrait penser que le notaire sera ravi de faire la vente , eh bien pas du tout. L'appeler, lui écrire, aller le voir rien n'y faisait ...il a fallu changer d'officine. Là aussi après des "tout va bien aller, môoosieur le Marquis", il fallut là aussi le tirer par la manche pour faire avancer le schmilblick. Actuellement pour une partie c'est fait mais pour une autre ça traine.... bizarre autant qu'étrange.

Et mon statut vient encore perturber la donne car l'interpretation des notaires laisse tout le monde dans le flou. Pour moi c'est extrêmement simple: tout ce qui revient à Lhomme revient directement à nos enfants, MAIS les avis divergent depuis.... l'argent me revient jusqu'à ne plus voir mon existence dans la genèse des enfants sur les papiers officiels.

Le pompom de l'incohérence et de l'incompétence revient récemment à une officine de la région parisienne qui fait hériter les défunts sans succession, qui sépare mes enfants dans le texte officiel produit, qui ne me cite même pas en tant que épouse de ou mère de et qui argue du fait que l'informatique est en cause de tous leurs maux. On a envie de rire à defaut de pleurer... papier signé!!!

INCOMPETENCE  est donc le mot le plus digne pour qualifier dans la globalité ceux que je dois observer actuellement discrêtement mais avec un oeil critique car je dois défendre les interêts des enfants de L'Homme.


Comment peuvent ils à ce point tout oser?