Je n'ai jamais beaucoup aimé ce mois de septembre à partir du moment où j'ai été maman. Il m'obligeait à des horaires strictes, à redefinir avec les enfants les activités extra scolaires qui nous enfermait dans un carcan d' une orgnaisation sans faille avec deux parents aux horaires qui n'avaient rien à voir avec Maritne Aubry. Il préfigurait l'arrivée à ola vitesse  d'une cascade du coucher de soleil en fin d'après midi!!!

Cette année, plutot que de rester à me morfondre même si c'est dans une maison sympa et grande avec du terrain agréable j'ai décidé d'aller à la recherche de l'amitié, de l'affection et du beau. Pour cela je fais en voiture avec mon ptit carrosse qui sait faire wroum wroum, le tour de France J'ai commencé le  premier septembre. Les Number sont un peu inquiets parce que j'ai des dates impératives puisqu'il y a des événements culturels mais le reste est un peu à l'aventure d'autant que je leur ai dit que je ferais du camping (eh avec l'augmentation d'impôt que j'ai eu je participe au paiement de la paye mensuelle du coiffeur de notre grand maitre donc tant pis pour les hoteliers ils n'auront mon argent que si le temps est à la pluie!!)

Me voici à Chartres après avoir passé trois nuits dans la région parisienne où tout fut merveilleux d'accueil et de plaisir avec les marches dans Paris au petit bonheur sous un soleil divin.J'ai même repris contact avec un cousin de L'Homme. Il était friand de l'histoire des lettres écirtes par son grand père à sa grand ère au début de la guerre de 1914. Sa femme et moi sommes très complices peut être de part nos professions compémentaires.

Chartres, j'"avais prévu tout bêtement de visiter la cathédrale et de passer mon chemin pour aller chez un beau frère à Orléans. Les illuminations de la ville m'ont happée, elles me font miroiter tant de beautés que je m'y suis installée. Donc je campe et je retrouve quelques souvenirs de jeunesse car je n'ai jamais été friande de ce type de sommeil! J'apire suelement à ce qu'il n'y ait pas trop de vent et s'il pouvait ne pas pleuvoir je remercierais le ciel.

Demain direction Lisieux, le  Mont saint Michel et peut être direcgtement Saint Brieuc à mois que le mont Ile me happe à son tour. Quel plaisir cette forme de liberté. 

j'emmagasine, j'emmagasine...