J'ai un profond respect pour les gilets jaunes. Je suis fascinée par cette capacité qu'à un groupe social pour se "fédérer" dans l'action  autour d'une idée, d'un fait ....

Pour avoir, je dois dire participé (et non assisté) en temps que spectateur au championnat mondial d'athétisme à Paris j'ai été subjuguée par ce qu'on peut appeler une communion. Tout le monde se lève au même moment les yeux rivés sur la même personne avec les mêmes espoirs... qu'il réussisse à terminer son exploit en franchissant le premier la ligne d'arrivée. Je ne sais plus son nom mais il avait teint la partie supérieure de sa chevelure en blond . C'était la finale d'un relais sprint masculin. Fantastique ce moment tous ensemble.

Il me semble qu'on peut comparer un peu ce nouveau mouvement à cet instant de communion où les gens se reconnaissent grâce aux reseaux sociaux dans leur détresse du quotidien. Tous les signaux donnés par le  grand Maitre depuis son élection etaient de nature à créer ce désappointement général. J'écoute les info et en particuliers les dits experts de C'dans l'air. Au début je me disais "ils n'ont rien compris ces parigots assis sur leur paye d'enfer"  Petit à petit, grâce aux témoignages personnels sur le terrain, très progressivement ils ont pris conscience que Paris ne parlait pas comme le reste de la France. Mais combien sont ceux qui continuent dans leur idée fixe et utilisent le fait que chaque interwievé ne dit pas la même chose que son voisin pour mettre l'accent sur la dilution des revendications alors qu'en fait c'est un raz le bol et chacun pointe ce qui l'a fait porter ce gilet jaune.

Ce matin je viens de lire un événement incroyable.

- Des migrants se trouvaient dans la cuve d'un camion de fuel ou quelque chose de ce type.

- Le camion est bloqué à un barrage

- Des gilets jaunes auraient (comme les journaleux je cite par le conditionnel... je n'y étais pas) "dénoncé" ces gens à la police

- Des gilets jaunes auraient eu des propos peu amènes auprès de ces personnes

- Un député de la France insoumise auraient fustigé leur réaction.

Si j'avais été sur place j'aurais moi aussi appelé la police pour que ces personnes terminent leur errement honteux pour des êtres humains. Qu'ils soient pris en charge comme la France sait le faire même si parfois je râle car faciliter une arrivée est un appel d'air (voir l'hispanisation de la Virginie Occidentale aux USA en 10 ans). Leur calvaire prenait fin gràce à l'intervention de la police . Ensuite ils avaient les tracasseries administratives mais au moins ils étaient pris en charge.

Que les gilets jaunes aient eu des propos désagréables envers eux,  c'est à la fois normal et à la fois inhumain. Je connais des histoires de migrants qui scotchent nos pensées et de ce fait je comprends tout à fait que les gilets jaunes qui montrent leur détresse et leur souffrance de la vie au quotidien fasse le parallèle avec les aides que ces personnes qui ont tout quitté pour moultes raisons reçoivent par la France. En plus s'ils ont déjà  été confronté au comportement exigeant de certains migrants s'ils agissaient en tant que bénévoles dans les bourgs qui en accueillent, ils peuvent avoir cette réaction épidermique. Je leur donne le bénéfice du trop plein de souffrance pour n'avoir pas eu des termes plus accueillants.

Que dire du grand Maitre refusant d'affronter les maires , ceux qui sont corvéables à merci dans nos communes, alors qu'il leur avait promis d'être face à eux, les invitant dans son antre car les ors de la République pourraient les amadouer (ça a fonctionné pour certains!) et qui se permet d'arriver  très en retard alors qu'il ont été parqué comme des animaux avant de rentrer...

Dans quel monde on vit? Qui favorise les tensions? qui les crée?