Il y a quelques années (je crois en avoir déjà parlé) nous avons accueilli une jeune norvégienne pour une année scolaire. A l'arrivée elle ne connaissait que "Bonjour" et "Merci"

Belle petite nenette aux superbes cheveux blonds , aux yeux bleus azur comme le ciel là bas, un sourire ravageur qui avait fait craquer les trois Numbers et L'Homme.

Et puis elle vit sa vie de femme et un jour le drame: son petit garçon de 4 ans se noie presque sous ses yeux.

Elle m'appelle de temps en temps au téléphone, nous sommes sur la même longueur d'onde d'autant qu'elle parle un français impeccable avec les petites nuances que seuls ceux qui ont vécu dans le pays peuvent avoir

Nous nous sommes rencontrées récemment.

- Revois tu des copines?

- Pas trop car j'ai du mal à ressentir un décalage de plus en plus important entre elles et moi

- Oh oui je te comprends, il y a plein d'amis que je ne revois plus depuis mon drame. En fait lorsque c'est arrivé tout le monde était choqué et petit à petit ils sont rentrés à nouveau dans  leur vie progressivement mais nous, nous sommes restés à ce moment précis, même si nous évoluons en famille. Du coup il y a un décalage  trop grand entre eux et nous,  me dit elle avec son magnifique sourire et ses yeux lumineux. Je pense qu'un jour je serai à nouveau heureuse ,ajoute elle!

C'est tellement vrai et pour sa phrase finale j'espère que cela nous sera possible.